5/5

1 avis

Un traître à notre goût, roman

De : Le Carré, John (1931-....). Auteur)
et :Perrin, Isabelle (1967-....). Traducteur


Edité par Ed. du Seuil. Paris , DL 2011


Un oligarque russe menacé, demande pour lui et sa famille la protection des services secrets de Sa Majesté. En échange, il accepte de livrer des renseignements sur des circuits internationaux du recyclage de l'argent mafieux.


Type de document
Livre
ISBN
978-2-02-102768-6
EAN
9782021027686
Langue
français
Description physique
1 vol. (372 p.). jaquette ill.. 22 cm
Classification
01 Romans
Cotes
R LECA
Sections
Adulte
Editeur
Ed. du Seuil. Paris
Liens
  • Est une traduction de : Our kind of traitor
Année de publication
DL 2011

Un traître à notre goût, roman


roman d'espionnage | Roman


Suggestions

Du même auteur

Une vérité si délicate | Le Carré, John (1931-....). Auteur

Une vérité si délicate

Livre Audio

Le Carré, John (1931-....). Auteur | | Audiolib. [Paris] | P 2013


Une amitié absolue : roman | Le Carré, John (1931-....). Auteur

Une amitié absolue, roman

Livre

Le Carré, John (1931-....). Auteur | | Ed. du Seuil. Paris | 2004


Une vérité si délicate | Le Carré, John (1931-....). Auteur

Une vérité si délicate

Livre

Le Carré, John (1931-....). Auteur | | Seuil. Paris | 2013


Ceux qui ont emprunté ce document, ont aussi emprunté

Un Américain, un vrai | Roth, Henry (1906-1995). Auteur

Un Américain, un vrai

Roth, Henry (1906-1995). Auteur | Livre | Ed. de l'Olivier. [Paris] | DL 2013
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • L’intrigue est un peu longue à se mettre en place mais une fois que vous aurez accroché, vous ne pou 5/5

    Un oligarque russe demande la protection des services secrets de Sa Majesté en échange de renseignements sur les circuits internationaux de recyclage de l'argent mafieux. Un jeune couple en vacances, loin de tout soupçon, va se trouver mêler malgré lui à cette dangereuse affaire. John Le Carré prouve, à travers ce roman d’espionnage où il maintient le lecteur dans le suspense jusqu’à la dernière ligne, qu’il est toujours le maître incontesté du genre.

    par Club des Lecteurs Le 19 octobre 2012 à 15:50